🎉 Vous avez un produit innovant et performant !

Comment être sûr que votre application mobile soit un succès 🔥

                       Voici les principales solutions

Pourquoi certaines applications échouent ? Alors que la concurrence sur le marché des applications est forte, l’échec n’est pas toujours le résultat de la malchance. Dans la plupart des cas, il existe d’autres facteurs contributifs. Voici six des raisons les plus courantes d’échec des applications mobiles.

« La seule façon pour faire naître chez les gens la volonté de tout donner au travail est de leur apporter la conviction que leur contribution est utile et reconnue »

- Mark Pincus, Co-fondateur de Zynga

Premier point : avez-vous bien étudié votre audience ?

En théorie, les bonnes idées ne font pas toujours de bonnes applications.
La décision de lancer un projet doit être motivée par ces questions :
Existe-t-il un marché pour le type d’application que vous souhaitez développer? Êtes-vous certain de résoudre un problème?
À quoi ressemble la compétition?
L’idée est-elle suffisamment définie pour être exécutée?
Il est facile de penser que les clients vont adorer votre application, mais pouvez-vous le justifier?
Avez-vous vérifié ce que font vos concurrents?
Si vous décidez de créer une application sans faire de recherche, en définissant le public et en élaborant des stratégies pour des cas d’utilisation et des fonctionnalités qui plairont à ce public, vous pourrez peut-être créer un produit que vous supposez que les utilisateurs voudront.
L’introduction d’un nouveau produit sur le marché devrait être un processus itératif permettant de valider les hypothèses sur le comportement de l’utilisateur et le produit lui-même.
Ici, chez Digital Unicorn, on élabore le produit en réfléchissant en priorité à l’expérience utilisateur.
Un processus itératif est extrêmement bénéfique pour répondre en permanence aux besoins de vos utilisateurs et maintenir leur engagement.
Mais comment savoir exactement ce qu’il faut créer pour vos utilisateurs?
Comment allez-vous résoudre leurs problèmes et dépasser leurs attentes bien au-delà de ce que vos concurrents proposent?
Il est donc important de réaliser en amont une étude de l’audience ainsi que de proposer un produit de qualité qui est différent de la concurrence.

"Quoi que tu penses, pense plus grand."

- Tony Hsieh

 

Deuxième point : l'originalité 🚀 ?

La réalité est que l’Apple Store ou le Play Store sont toujours saturés avec les mêmes types d’applications.

Les applications à succès comme Uber et Airbnb ont toutes deux une forte proposition de valeur.

La recherche concurrentielle aidera à révéler vos forces et vos faiblesses, afin de définir votre propre avantage concurrentiel.

Construire un produit offrant les mêmes fonctionnalités que vos concurrents ne vous aidera pas à conquérir de nombreux utilisateurs.

Une Value Proposition (VP) est la première étape à prendre en compte pour optimiser les possibilités de succès de votre entreprise.

Il faudra donc vous différencier, que ce soit par les fonctionnalités principales que vous proposez, par le design, par l’expérience utilisateur, par les performances ou encore par une excellente stratégie de lancement.

"Tu dois apprendre de tes concurrents, sans jamais les copier. "

- Jack Ma, co-créateur de Alibaba

Troisième Point : Compatibilité ? Testez votre application 📱

Android et iOS (ainsi que d’autres plates-formes) ont des directives d’interface très intuitives.

Ils fonctionnent de différentes manières en utilisant différents gestes et boutons communs ou invites placés dans des zones différentes.

Par exemple, les utilisateurs d’Android sont habitués à un bouton de retour intégré. Les appareils Apple n’ont pas cela.

Le fait de ne pas prendre en compte de telles nuances spécifiques à la plate-forme peut sérieusement affecter l’expérience utilisateur.

C’est pour ça qu’il est recommandé de faire appel à des professionnels lors de la création de votre application et non à chercher uniquement le devis le moins cher et une qualité médiocre pour le développement.

Le taux de conversion utilisateur perdu, si le facteur comptabilité des smartphones IOS et Android n’est pas pris en compte, peut aller jusqu’à 47 % d’utilisateurs en moins.

Lorsque les applications ne fonctionnent pas correctement sur l’ensemble des appareils, réseaux et systèmes d’exploitation, cela devient un problème majeur.

Les utilisateurs sont frustrés lorsqu’une application fonctionne sur l’iPhone, mais pas sur leur iPad, par exemple ou Apple Watch ou encore TV app.   Lors du développement pour plusieurs plates-formes, il est important de tenir compte des différences de plate-forme. Si vous prenez le cas de Netflix, par exemple, c’est disponible sur toutes les plates-formes ; il est donc  important quand on réalise une application qu’elle le soit, elle aussi.

Digital Unicorn est actuellement, en France, l’un des seuls “studio digital” à proposer la réalisation d’application sur Apple Watch, Android Wear ou encore Apple TV.

Si les applications ne fonctionnent pas correctement, les utilisateurs finaux seront frustrés. Et dans la mesure où l’utilisateur moyen décide en moins d’une minute si votre application en vaut la peine, même une faible frustration peut signifier beaucoup d’échecs.

Quatrième point : avez-vous une bonne UX ?

La création d’une application offrant une expérience utilisateur exceptionnelle est liée à de nombreux composants.

Nous vous conseillons de lire l’article que nous avons rédigés sur UX Design qui explique très précisément les différents acteurs de celui-ci.

UX Design, Une obligation en 2018

Toutefois, au niveau le plus bas, votre application doit être intuitive.

Si un utilisateur a du mal à exécuter les fonctions de base de votre application et ne parvient pas à comprendre les fonctionnalités de base, le résultat est une très faible conversion utilisateur. Il est donc important de se concentrer sur les fonctionnalités de base et ensuite si l’application fonctionne, évoluer vers une nouvelle version offrant plus de fonctionnalités et ne pas tout mettre d’un coup. Ceci, au lieu d’ajouter de la valeur, fera courir le risque de faire perdre l’utilisateur qui désinstallerai l’application.  De plus, cela fera peser un coût supplémentaire pour la réalisation de l’application.

Parmi les autres exemples d’expérience utilisateur médiocre : une durée de chargement trop longue, des processus d’inscription fastidieux, etc.

Il convient de prêter une attention particulière aux meilleures pratiques UI / UX spécifiques à une plate-forme.

Comme mentionné ci-dessus, les ignorer est une erreur grave car chaque plate-forme comporte des éléments uniques auxquels les utilisateurs sont habitués.

Par exemple, le dimensionnement minimal des commandes interchangeables ou des gestes de balayage spécifiques varient d’une plate-forme à l’autre. Les utilisateurs s’attendent à ce que les résultats des actions soient familiers et compatibles avec les autres applications de la plate-forme.

Cinquième point : Choisir le bon prestataire pour tester votre application🖊️🔥 !

Il est rare qu’une application soit exempte de bugs mineurs au moment de son lancement, le fait d’investir dans le contrôle qualité avant expédition vous permet d’éviter tout problème majeur.

Il est donc important de demander à l’agence ou au freelance qui à développé votre application d’effectuer de vrais test unitaires et de tester sur le plus de smartphones possibles votre application.

Ici, chez Digital Unicorn, on utilise Kobiton, un outil qui nous permet de tester les applications de nos clients sur plus de 1200 téléphones différents, afin de s’assurer de leur compatibilité, d’une qualité parfaite et d’assurer ainsi un taux de conversion utilisateur très fort.

Si une application n’est pas testée correctement, des bugs affectant l’expérience de l’utilisateur et générant des “plantages” risquent de se produire.

Un seul “plantage” suffit largement à empêcher les utilisateurs de l’utiliser à nouveau. De plus, ils risquent de la désinstaller et décrire des avis négatifs sur l’Apple Store ou le Play Store et de nuire à votre référencement à cause de cela.

En fait, Plus de 80% des critiques négatives les plus courantes sur lesApp stores sont liées au “plantage” des applications.

Bien sûr, plus vous avez d’avis négatifs, plus votre application risque d’échouer.

Les tests d’application doivent être effectués de manière approfondie, avec un processus documenté en place, afin de vous assurer que votre application est aussi prête que possible au marché.

Il est peu probable que vous obteniez une deuxième chance si vous ne parvenez pas à attirer les utilisateurs la première fois, est pas conséquent cela entrainera l’échec de votre application et de votre entreprise.

Il est donc fondamentale de choisir d’excellent prestataire et de ne pas définir l’application mobile comme un cout mais comme un investissement durable.

Sixième point  : un mauvais lancement de l'application mobile...

Vous avez effectué toutes vos études de marché, l’UX design est parfaite, l’application est bien codé, aucun bug sur les différentes téléphone testé.

Le moment est venu de vous concentrer sur l’exécution du lancement de l’application mobile.

Pour qu’un lancement réussisse, il doit exister un plan marketing établi garantissant que chaque étape est réalisée et exécutée correctement en temps voulu.

Il faut savoir que les utilisateurs sur mobiles cessent d’utiliser une application après seulement trois jours. Il utilise généralement 7 applications mobiles .

Si vous souhaitez que votre application ait un taux de téléchargement et de rétention d’utilisateurs élevé, elle doit faire bonne impression au cours des premiers jours précédant le lancement.

C’est un moment critique pour mettre l’accent sur la valeur de l’application afin d’optimiser le processus d’intégration.

Si vous n’impressionnez pas vos nouveaux utilisateurs rapidement, vous allez probablement perdre tout intérêt, est perdre au bout de 3 jours plus de 90% des utilisateurs. Il est donc primordial d’effectuer un lancement d’application mobile

Le lancement d’une application mobile n’est pas un événement ponctuel.

Il y aura toujours place à l’amélioration, de sorte que l’application mobile lance un processus cyclique qui nécessite une réévaluation en fonction de l’évolution des demandes du marché. Il est donc important de demander une maintenance à votre freelance ou agence qui produit votre application mobile.

Les applications mobiles récemment lancées doivent être mises à jour et relancées régulièrement pour que les utilisateurs restent informés des nouvelles mises à jour et fonctionnalités.

 Pour résumer 🎉

Pour conclure, les performances d’une application dépendent de nombreux facteurs, qui peuvent aller de la concurrence aux budgets marketing en passant par la chance.

Mais au-delà de ces facteurs, une recherche et une exécution médiocres, un mauvais design, une mauvaise expérience utilisateur ou la prise de personne non qualifié sont les raisons courantes pour lesquelles les applications échouent au lancement.

Le fait de concentrer les efforts sur les études de marché et d’audience, de suivre les meilleures pratiques spécifiques à la plate-forme et de procéder à des tests d’assurance qualité rigoureux peut faire la différence entre échec et succès.

Lancée une application mobile est donc une chose qui à besoin de temps et d’un budget conséquent afin d’en assurer la qualité de production. Une application mobile ne se résume pas seulement au « code » mais à une veritable démarche longue est complexe afin d’en assurer sont succès. Il faut donc faire attention à prendre le bon partenaire et à bien prendre le temps de réaliser sont application mobile. Une application mobile est bien plus qu’un produit.